Historique

L’Association des directrices et des directeurs généraux de caisses Desjardins (ADGC) a été fondée en 1977. Ses membres, qui peuvent y adhérer librement, sont tous des DG de caisses Desjardins (Québec ou Ontario) ou de caisses de la Fédération des caisses populaires acadiennes (Nouveau-Brunswick).


Quelques dates ayant marqué l’histoire de l’ADGC :

1977

  • Incorporation, le 15 juin, de l’« Association des directeurs (gérants) de caisses populaires qu’on appelait, jusqu’alors, la « Corporation professionnelle des directeurs de caisses populaires » ou l’« Association des directeurs-gérants de caisses populaires ».

1978

  • Assemblée générale spéciale le 12 avril.

1980

  • Plus de 300 membres.
  • Mise en place d’une permanence de l’Association.

1982

  • L’Association accueille les caisses d’économie et devient l’Association des directeurs de caisses populaires et d’économie Desjardins du Québec.

1983

  • Le taux de cotisation passe de 25 $ à 50 $ afin d’organiser et de maintenir un secrétariat permanent, d’offrir de la formation et de publier le bulletin Le directeur.

1985

  • L’Association passe le cap des 500 membres. L’année financière se termine désormais le 30 juin plutôt que le 31 décembre, ce qui permet de tenir l’AGA dorénavant lors du colloque de septembre.

1988

  • L’Association devient l’Association des directeurs et directrices généraux de caisses populaires et d’économie Desjardins du Québec.

1989

  • Le journal de l’Association est désormais publié six fois par année.

1991

  • L’Association atteint le plateau des 1000 membres.

1992

  • L’ADC (Association des directeurs de caisses) devient l’ADGC à la demande de l’Association des directeurs de crédit. Les DG hors Québec appartenant aux fédérations affiliées à la Confédération deviennent membres associés, sans droit de vote.

1996

  • Le CA étudie les impacts des regroupements sur le fonctionnement de l’ADGC et les avenues à envisager.

1997

  • Vingtième anniversaire de l’Association qui regroupe désormais 1 179 membres.

2001

  • L’Association modifie sa structure pour l’arrimer à la nouvelle configuration de Desjardins. Désormais, le conseil d’administration est composé de 20 représentants (un par région pour les caisses hors Québec et un représentant des membres honoraires) et d’un président.
  • L’Association adopte un nouveau nom : Association des directrices et des directeurs généraux de caisses Desjardins du Québec et hors Québec.

2002

  • Vingt-cinquième anniversaire de l’Association.

2003

  • Le représentant des caisses hors Québec représente désormais les caisses acadiennes et les autres caisses à l’ouest de l’Ontario.
  • Lancement du site web de l’Association : adgcq.com. Le site dispose de moyens minimums. Toutefois, soucieuse de profiter dès que possible de cette nouvelle technologie, l’Association décide de le mettre en place. Les espoirs sont grands à ce chapitre. On souhaite, entre autres, une large utilisation du forum qu’on y retrouve. À noter qu’il s’agit d’un site dédié ; seuls les DG y ont accès grâce à un mot de passe propre à chacun.
  • La revue, désormais intitulée D.G., continue sur sa lancée et publie désormais une moyenne de 40 pages par numéro. Ses revenus de publicité atteignent des sommets, tout comme le nombre d’abonnés.

2004

  • L’Association devient l’« Association des directrices et des directeurs généraux de caisses Desjardins ».
  • La revue atteint de nouveaux sommets. Alors que le réseau regroupe 628 caisses, la revue compte 2300 abonnés. En 2000, alors que le nombre de caisses était de 1236, la revue était publiée en 1300 exemplaires.

2005

  • L’adhésion atteint l’impressionnant taux de pénétration de 95,5 %, soit 567 DG sur une possibilité de 634, toujours en incluant les DG des caisses acadiennes.

2007

  • Le Mouvement Desjardins compte maintenant 536 caisses. Celles-ci incluent les caisses de l’Ontario, membres à part entière, et excluent les caisses acadiennes réunies dans une Fédération indépendante.

2010

  • L’Association entreprend une étude de planification stratégique en vue, entre autres, de se requestionner sur le rôle qu’elle doit jouer auprès de ses membres. Cette étude mène à la nouvelle mission de l’ADGC : jouer un rôle de leader d’influence, être plus près de ses membres par le réseautage et valoriser la profession de DG, tout en contribuant à l’évolution du Mouvement Desjardins.

2011

  • L’ADGC se dote d’un nouveau logo plus moderne, qui vise un rapprochement avec Desjardins, tout en conservant l’aspect unique qui caractérise l’Association. Elle lance aussi un nouveau site web et effectue une refonte de l’ensemble de ses outils de communications. La revue D.G. cède la place à la revue Leader.

2012

  • L’Association célèbre ses 35 ans et offre une première activité de ressourcement sur les relations médias, puis en annonce une seconde sur la créativité.

2015

  • Taux record de participation à la Conférence annuelle de l’ADGC, avec près de 900 personnes ayant assisté à la conférence de Jean-François Lépine.
  • Lancement d’un nouveau portail web et de webinaires.
  • Organisation d’un premier événement conjoint ADGC-Mouvement Desjardins, en marge de la rencontre nationale des DG.